thumbnail
La montée économique des pays arabes est indéniable et imminent que pour les entreprises et les employés collaborant avec les entités professionnelles de ces pays, savoir parler leur langue devient incontournable. Une bonne communication est indispensable pour créer un partenariat sérieux. Pour les employés, il s’agit d’un moyen permettant de trouver des opportunités pertinentes. Du côté des entreprises, les négociations et les communications sont plus faciles, que ce soit par email ou par téléphone. De par ces faits, découvrez pourquoi suivre une formation en langue arabe avec le compte personnel de formation (CPF) peut être bénéfique.

Les conditions d’une formation en langue arabe via le CPF

Les salariés justifiant d’un an de travail dans une entreprise peuvent prétendre à une formation en langue arabe par le biais du compte personnel de formation CPF. Ce droit entre dans le cadre du droit de travail français et l’employé peut en bénéficier tout au long de sa carrière, même pendant une période de chômage. De leur côté, les entreprises bénéficient aussi de cette formation dans la mesure où elle ne génère aucun coût supplémentaire.
Avant de suivre la formation, le salarié doit obtenir l’accord de son employeur, notamment pour les cours à suivre pendant les heures de travail. Dans tous les cas, pour les salariés en CDD (contrat à durée déterminée), la durée de travail minimum requise est de 4 mois durant l’année qui précède l’intégration de la formation sur moncompte-personnel-formation.fr.

Modalités des cours de langue arabe sur CPF

La formation arabe sur le compte personnel de formation varie en fonction de l’établissement choisi. Effectivement, des séances sont organisées en dehors des heures normales de travail, d’où la nécessité d’avoir l’accord de l’employeur avant de les intégrer. Sinon, à propos des cours d’arabe CPF qui se déroulent pendant les heures de travail, l’autorisation de l’employeur est obligatoire pour suivre la formation, dans la mesure où des absences répétées peuvent avoir lieu pour pouvoir y assister.
L’entreprise n’a aucun droit de prétendre à une quelconque retenue sur la rémunération de travail du salarié lorsque ce dernier suit des formations en arabe du CPF.

Les démarches à réaliser pour suivre une formation en langue arabe

Si l’employé décide de suivre la formation en langue arabe dans le cadre d’un CPF, il n’y a pratiquement pas de démarches à faire du côté de l’entreprise. Dans le cas où le salarié opterait pour des séances qui se déroulent pendant le temps de travail, la demande d’approbation doit être déposée auprès de l’employeur au moins 60 jours avant les débuts des cours. Une non-réponse de la part des dirigeants traduit une acceptation tacite. Après que l’employeur ait accepté, l’établissement choisi réalise les démarches administratives pour le compte du salarié intégrant la formation.
La formation en langue arabe via le CPF peut être financée jusqu’à 100 %, avec des horaires flexibles ou des formations à distance puisqu’elle est proposée en diverses modalités. Sa durée peut être de 3 à 6 mois, incluant des cours particuliers avec des professeurs natifs et diplômés. Ces cours peuvent être associés à une plateforme d’apprentissage moderne ou d’e-learning, et peuvent être personnalisés en fonction du niveau, du métier et des centres d’intérêt.
En intégrant une formation via le CPF, le salarié bénéficie d’un accompagnement continu avec des professeurs dédiés. En outre, ce type d’apprentissage permet d’obtenir une certification de niveau pour étoffer le CV.
Le CPF permet de rejoindre des structures partenaires du ministère de l’Éducation. En optant pour des formations en présentiel, le salarié se donne le droit d’intégrer un réseau élargi et disponible partout en France.
La formation sur CPF est personnalisée en fonction du niveau et précède la candidature à des professions spécifiques, tout en favorisant la recherche d’emploi dans des secteurs d’activité particuliers.

Bref, la formation en langue arabe avec le compte personnel de formation est une alternative pour s’initier à une nouvelle langue et permet de capitaliser ses compétences. De nouveaux horizons peuvent s’ouvrir aux apprenants de cette langue et leur offrent des opportunités de progresser dans tous les secteurs professionnels.