thumbnail

De plus en plus répandu sur le territoire, le travail en intérim, comporte de nombreuses spécificités. Durée du contrat, variété des missions, indemnisation chômage… Découvrez toutes ses particularités et apprenez-en plus, sur les agences de recrutement comme Bruce, qui proposent régulièrement, ce type de contrat de travail.

Principe et caractéristiques de l’intérim

L’intérim, aussi appelé travail intérimaire ou travail temporaire, consiste en la réalisation d’un travail, pendant une durée donnée, au sein d’une entreprise. L’embauche d’intérimaires, ne se fait pas en direct, entre le travailleur et la société. Pour utiliser ce procédé, les professionnels doivent faire appel à une agence de recrutement, aussi appelé agence intérim.

Dès que l’entreprise identifie un besoin, elle en informe donc l’agence, qui édite une annonce et propose ses missions à son vivier de candidat. Elle pré-sélectionne des profils et les soumet pour validation. Concrètement, il s’agit donc d’une relation dite triangulaire, entre les trois parties. Deux contrats sont signés : un contrat entre l’entreprise et l’agence de recrutement et un contrat de mission, entre l’agence intérim et le travailleur.

Ce type de mission correspond à un travail temporaire, de ce fait, il se rapproche d’un CDD. Il n’est pas possible de conclure une mission intérim pour un travail durable.

Le cas particulier du CDI Intérim

Depuis 2013, il est possible de conclure un CDI Intérimaire. Ce type de contrat a été créé, pour éviter aux agences de recrutement notamment, de subir la surcotisation chômage sur les CDD, entrée en vigueur avec la loi sur la sécurisation de l’emploi.

Lorsqu’un contrat de CDI intérimaire est conclu entre une agence intérim et un travailleur, l’entreprise de travail temporaire, s’engage à fournir des missions régulièrement, au travailleur qui lui, s’engage à les honorer.

Pour être valide, un CDI intérim, doit comporter :

La durée du travail et son organisation.

Le périmètre de mobilité correspondant à 50km ou 1h30 de trajet (aller), entre le lieu de domicile et le lieu de travail.

Le type d’emplois concernés.

La garantie de rémunération mensuelle.

L’intérim et l’assurance-chômage

En 2020, la nouvelle réforme de l’assurance-chômage, a apporté quelques changements, qui concernent le secteur de l’intérim. Par exemple :

La mise en place d’un système de bonus/malus, pour limiter la multiplication des CDD ou missions intérim et favoriser le retour vers l’emploi durable.

L’allongement de la durée de travail permettant de bénéficier de ses droits au chômage, qui passe de 4 mois (sur une période de 28 mois) à 6 mois (sur une période de 24 mois).

La durée minimum de travail, pour recharger ses droits au chômage, passe de 1 mois à 6 mois.

Le changement du mode de calcul des indemnités : désormais, le calcul s’établit en divisant les revenus de l’intérimaire par le nombre de jours travaillés et de jours chômés. Le montant total ne peut pas être inférieur à 65% du salaire net mensuel, ni supérieur à 96% de celui-ci.

En dehors de ces changements, il est toutefois toujours possible de cumuler la rémunération perçue par une agence de recrutement et ses droits au chômage. Plus d’informations ici.

Le rôle de l’agence de recrutement

L’agence intérim, a pour rôle principal de centraliser les besoins des entreprises en recherche de main d’oeuvre, et de les transformer en missions d’intérim. Elle doit donc être en relation étroite, avec les sociétés de sa zone géographique. Par ailleurs, elle doit constituer un vivier de travailleurs temporaires aux compétences variées, pour pouvoir répondre aux besoins des entreprises.

Trouver une agence intérim proche de chez soi

Si vous souhaitez vous lancer dans l’intérim, dans votre ville, vous devez prendre contact avec une agence de recrutement locale. Si vous préférez passer, dans un premier temps, par un outil digital, vous pouvez également utiliser une application comme Bruce. Elle vous permet de trouver des missions intérim dans votre secteur professionnel et votre localité, en quelques clics.