thumbnail

Depuis 2018, l’Etat a mis en place un système de formation applicable à tous les personnels intervenant à proximité des réseaux qu’ils soient aériens ou enterrés. Ainsi, la formation professionnelle AIPR a été instaurée afin que chaque personnel, agent public ou salarié, puisse bénéficier d’une formation adéquate. L’Autorisation d’Intervention à Proximité des Réseaux ou AIPR est ainsi obligatoire pour tous ceux qui travaillent dans la préparation ou l’exécution de tels travaux. Les tenants et aboutissants de tout ce qui tourne autour de cette AIPR sont à découvrir ici.

En quoi consiste la formation AIPR ?

Comme il a été dit plus haut, l’AIPR est une autorisation permettant à chaque agent ou salarié de travailler à proximité des réseaux. Toutefois, elle n’est pas accessible à tout le monde. Il faut d’abord répondre à un certain nombre de conditions, le suivi de la formation professionnelle AIPR en l’occurrence.

A l’heure actuelle, il existe des établissements qui offrent une telle formation. Ces établissement doivent être agréés par le ministère chargé de l’’environnement. A la fin de la formation, l’AIPR est délivrée à tous ceux qui ont passé l’examen avec succès.

En principe, il y a trois profils types pour l’AIPR : le profil concepteur, le profil encadrant et le profil opérateur. Le profil concepteur est celui de l’agent ou du salarié travaillant sous les ordres d’un maître d’ouvrage dans la préparation ou le suivi des projets de travaux. La formation professionnelle AIPR pour les profils encadrants quant à elle est offerte pour les chefs de chantier et/ou conducteurs de travaux. En vérité, c’est pour ceux qui interviennent dans la préparation ou la réalisation proprement dite des travaux. Et pour finir, le profil opérateur est dédié à tous les intervenants directs à proximité des réseaux aériens ou enterrés. Vous souhaitez découvrir des sujets sur le High Tech, visitez le site Mister Goodman.

Autres moyens possibles pour obtenir une AIPR

L’AIPR est obligatoire pour pouvoir travailler dans le domaine des réseaux. Les compétences nécessaires sont en principe données au-cours de la formation. Toutefois, il existe d’autres moyens d’obtenir une AIPR sans devoir suivre une formation professionnelle AIPR. La réussite à l’examen est toutefois requise avant que l’employeur délivre l’AIPR pour tout personnel en besoin, agent public ou privé. Cette réussite est sanctionnée par une attestation de compétence délivrée par le centre d’examen par QCM

En outre, jusqu’au 1er Janvier 2019, certains diplômes ou certificats pouvaient également servir de preuve de compétence. Le CACES ou un autre titre ou diplôme ou encore un certificat de qualification professionnelle dans le secteur du BTP. Aujourd’hui, il faut que chaque employeur consulte la liste des certificats et diplômes agréés auprès de l’Ineris avant de délivrer une AIPR.  En l’absence de formation professionnelle AIPR, la validité de l’AIPR délivrée est limitée à celle de la pièce justificative fournie. Au maximum, celle-ci est de 5 ans à compter de la date de délivrance de la pièce justificative en question. Ainsi, si la pièce fournie est un CACES, la validité de l’AIPR ne doit pas dépasser la limite de celui-ci. Aussi, un renouvellement est requis.

L’AIPR est-elle une obligation pour tout employeur ?

En tant qu’obligation de compétence, l’AIPR est une obligation pour tout employé intervenant à proximité des réseaux. Il est donc du devoir de l’employeur de faire suivre à l’agent ou au salarié une formation professionnelle AIPR. La mesure alternative, la preuve de compétence, n’est pas exclue mais la formation est requise afin que chaque employé du même profil soit sur le même pied d’égalité.

Il faut néanmoins noter que l’absence d’une telle autorisation expose le responsable de projet ou à l’exécutant des travaux à une sanction pécuniaire : une amende d’au plus 1500 euros. La récidive entraine le paiement du double de ce montant.