Fin de carrière ou création d’emplois, plusieurs paramètres favorisent la hausse ou la baisse des chiffres de l’embauche. Qualifié ou non, 2018 semble être l’année des premières expériences.

Les métiers qui embauchent : la tendance générale

Se faire une idée des entreprises qui recrutent en 2018 c’est aussi connaitre la tendance des métiers affichant des hausses d’offre d’emploi. À titre d’exemple, nous avons les métiers des services à la personne, des services aux entreprises, du commerce, de l’hôtellerie, de la restauration et des loisirs, des transports recherchent. Ces professions représentent les employeurs qui recrutent. Ces derniers prennent aussi bien les candidats diplômés de grandes écoles que les apprentis  et les personnes sans formation ou qualifications. Pour 2018, les entreprises recruteurs semblent vouloir donner des opportunités à ceux qui apprendront  sur le tas.

Les recruteurs de jeunes en 2018

Les entreprises qui recrutent les jeunes en 2018 sont regroupées dans trois secteurs. Le secteur numérique accorde plus d’importance aux candidatures qualifiées. La restauration avec les géants du fast-food ne fait pas vraiment de filtrage dans l’embauche par rapport aux qualifications. Les postes à pourvoir sont à tous les niveaux. Avec l’hôtellerie, elles ont aussi la capacité d’attirer avec les jobs saisonniers. Le transport profite du développement du réseau ferroviaire. Cela implique des besoins de techniciens et des ingénieurs. En outre, les institutions du secteur financier veulent également attirer des jeunes. Les travailleurs qui sont encore à la recherche de poste sauront trouver des propositions en orientant leurs efforts sur domaines.

Les difficultés rencontrées par les entreprises qui recrutent.

Les entreprises qui recrutent en 2018 devront faire face aux conséquences des ambitions des travailleurs. Le fait que certains métiers attirent plus que d’autres impose des défis aux employeurs.Les domaines d’activité comme le commerce, l’industrie, le BTP ou encore l’hôtellerie et la restauration font face à une pénurie de candidats. Recruter ne veut pas forcément dire trouver des postulants. L’opinion parfois péjorativeet stéréotypée sur certains métiers des géants du fast food en est l’illustration.Les entreprises qui recrutent se retrouvent parfois avec moins d’une candidature par poste pour les professions les plus dénigrées.