thumbnail

Après le bac, il est souvent difficile de trouver sa voie. Avec la multiplicité des offres en matière de formation, vous risquez de vous perdre. Pour vous retrouver dans cette jungle, définissez en amont le métier que vous souhaitez exercer plus tard. Dans le cas d’une formation de commerce, il vous faut une bonne école pour garantir votre réussite. Comment bien choisir ?

Quelle école de commerce choisir ?

Pour dénicher une école de commerce Paris, vous avez trois alternatives : faire confiance à votre réseau, vous rendre dans un salon ou faire des recherches en ligne. Peu importe votre choix, il est conseillé de vous informer sur l’école. La réputation et l’ancienneté sont des paramètres importants. Ils permettent d’évaluer l’efficacité de la formation et le professionnalisme de l’établissement. Ainsi, mieux vaut se tourner vers des prestataires renommés et spécialisés dans le secteur depuis plusieurs années. Ensuite, renseignez-vous sur le contenu du programme. L’ecole de commerce doit mettre en avant les pratiques pour préparer l’étudiant au monde professionnel et faciliter l’insertion.

Par ailleurs, il est essentiel de connaitre la composition de l’équipe pédagogique et leurs compétences. Si possible, consultez leur CV et vérifiez leurs parcours académiques ainsi que leurs expériences professionnelles. Informez-vous également sur les partenaires professionnels. Et pour juger la qualité de la formation, rendez-vous sur les forums d’avis et lisez les témoignages laissés par les anciens élèves.

Outre, soyez très attentif à la durée de la formation et aux diplômes et certifications dispensés. Il est plus judicieux de se pencher sur une école proposant des diplômes et titres reconnus par l’État, à l’instar d’un titre RNCP. Pour trouver un acteur majeur dans ce secteur, visitez www.ascencia-business-school.com

Comment intégrer une école de commerce et quel métier exercer après ses études ?

Les écoles de commerce privilégient les bacheliers issus des filières économiques et sociales. Toutefois, tous les profils sont les bienvenus. Quel que soit le niveau, l’admission fait le plus souvent l’objet d’une sélection très stricte. Dans la majorité des cas, il faudrait passer des épreuves écrites et orales. Selon l’établissement, il existe plusieurs modes de recrutement : l’entrée après une classe préparatoire et les concours après le bac ou après un bac +2, +3 ou +4. En tout cas, pour être fixé, il convient de vous renseigner directement auprès du business school de votre choix.

Après vos études, sachez que tous les secteurs recrutent des sortants d’une ecole de management et de commerce comme les entreprises commerciales, les bureaux d’études et de conseil, les bureaux d’audit, les banques, les compagnies d’assurance… Après le bac+5, l’étudiant peut postuler à plusieurs postes : auditeur de gestion, trader, responsable clientèle, commercial, chef de zone export, responsable des achats, chef de produit marketing, responsable de vente, chef de publicité, etc. Il est toutefois possible de continuer les études. C’est l’option à privilégier pour ceux qui préfèrent approfondir leurs acquis. Dans ce cas, il faudrait se former pour une année de plus pour obtenir le Master spécialisé ou le MBA.

Peut-on suivre une formation de commerce en alternance ?

Si vous voulez être opérationnel rapidement, n’hésitez pas à signer un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. D’ailleurs, à Paris, vous trouverez facilement une ecole de commerce alternance. Les années d’études se déroulent en alternance. Ce qui signifie que le candidat passe une partie de son temps à l’école et une autre partie au travail. L’avantage est que les jeunes touchent un salaire dont le montant est calculé sur un pourcentage du SMIC. La rémunération n’est pas imposable. De même, ils bénéficient des nombreux avantages tels que le treizième mois, les tickets restaurants, la mutuelle d’entreprise ou les primes. Item, les frais de scolarité sont intégralement financés par l’entreprise d’accueil. Par ailleurs, le diplôme obtenu a la même valeur qu’il s’agisse d’une formation initiale ou en alternance. Or, l’apprenti commence dès la première année à s’intégrer au monde de l’entreprise. Ce qui renforce son employabilité. Enfin, il aura l’occasion de mettre en pratique les cours théoriques au quotidien ! Pour l’entreprise d’accueil, recueillir sous son aile un apprenti permet d’obtenir un bonus financier et d’avoir une main d’œuvre à faible rémunération. Bref, c’est donc un système gagnant-gagnant.

Attention ! Même si la formation en alternance est très tentante, prenez le temps de bien choisir votre employeur. Vous allez y travailler pendant plusieurs années. De la sorte, préférez un secteur qui vous passionne.