thumbnail

Que vous soyez jeunes diplômés, sans emploi actuellement ou déjà en poste mais à la recherche d’un travail plus intéressant, la problématique reste la même. Comment parvenir à devancer la concurrence et à séduire les recruteurs ? Après une rapide présentation d’une initiative privée performante appelée Village de l’emploi, vous trouverez dans le texte ci-dessous une liste des conseils les plus efficaces pour booster votre dossier de candidature.

L’importance de la formation et des stages

La transition entre les mondes scolaire et professionnel reste souvent délicate. Les employeurs reprochent ainsi aux nouveaux arrivants d’avoir des difficultés à s’intégrer sur le plan technique et donc d’être immédiatement opérationnels. Fort heureusement, il existe des organismes de formations privés qui ont bien pris en compte cette problématique comme l’est par exemple le Village de l’emploi. Il a été fondé par deux amis qui ont été eux-mêmes confrontés aux pires difficultés lors de la recherche de leur premier emploi durable en dépit d’une formation de haut-niveau et reconnue (MIAGE). Ce programme se distingue des autres par les méthodes d’enseignements qui y sont appliquées. L’ensemble des intervenants et des référents techniques encadrant les stagiaires présente la particularité de provenir du monde de l’entreprise et d’être actuellement en poste. Cela permet de maintenir un lien constant avec la réalité professionnelle. Les stagiaires vont également être en meilleure position pour comprendre les attentes et les exigences des employeurs. Pour se confronter à des situations réelles et apprendre à bien réagir, des simulations d’entretiens d’embauche seront fréquemment réalisées. Enfin, le Village présente l’avantage d’être totalement gratuit. Le coût de la formation va en effet être assuré par des entreprises partenaires du projet. Les stagiaires devront en contrepartie travailler durant trois ans pour elles. De quoi se constituer une première expérience professionnelle valable !

Vous retrouverez sans mal sur les nombreux sites et forums spécialisés des informations complémentaires concernant le Village de l’emploi et les avis des anciens stagiaires à son sujet. Vous mesurerez alors plus précisément quel aura été l’impact du Village sur leurs carrières respectives.

Augmentez votre visibilité !

Si votre recherche d’emploi concerne un domaine tel que le numérique, il est essentiel de travailler votre visibilité en ligne. Les recruteurs comprendraient en effet mal que vous négligiez ce média. Ils sont de plus toujours plus nombreux à parcourir les différents réseaux sociaux. Et oui, vous serez peut-être surpris d’apprendre que Facebook, Twitter et autre Instagram peuvent vous aider à décrocher un emploi et ne se limitent pas uniquement à accueillir vos dernières photos de vacances !

Ne sous-estimez pas non plus les plateformes dédiées à la sphère professionnelle et à la constitution de réseaux. Il s’agit notamment des solutions LinkedIn et Viadeo. Vous ne devrez pas seulement vous occuper de votre page (dépôts de CV, rédaction de vos objectifs…) lorsque vous serez sur le marché de l’emploi. Il est en effet important de mettre à jour votre fiche le plus régulièrement en fonction de votre évolution professionnelle, des contacts que vous avez noués dans le cadre du travail (y compris avec des prestataires externes, des clients ou des fournisseurs) des projets qui vous ont été confiés et que vous avez menés à terme. De tels changements pourraient en effet attirer l’œil d’un recruteur !

Mettez-vous aussi à la place du recruteur

Il s’agit d’un exercice intellectuel que font trop rarement les demandeurs d’emploi. Que pense la personne chargée de recruter ? Quelles sont ses attentes ? De quel type de profil a-t’il besoin ? En effet, trop de recruteurs ou de responsables des ressources humaines se plaignent de recevoir un nombre important de candidatures dont les profils ne correspondent pas du tout aux exigences du poste à pourvoir.

Pourtant, les candidats agissant de la sorte pensent bien faire. Ils se disent qu’en multipliant les candidatures, ils augmenteront significativement leurs chances d’être embauché ou au moins d’obtenir un entretien. Ils pensent également que, même si leur CV ne correspond pas du tout aux exigences décrites dans l’offre d’emploi, celui-ci sera conservé par l’entreprise et pourra être utilisé pour un futur recrutement. C’est malheureusement un très mauvais calcul. Dites-vous bien que les grands employeurs n’ont pas le temps de procéder à cela et, plutôt que de garder une mauvaise candidature, ils préféreront l’éliminer immédiatement. Pour gagner en efficacité dans votre recherche d’emploi, préférez donc vous concentrer en priorité sur les annonces correspondant le plus possible aux spécificités de votre profil.

Retravaillez votre CV et votre lettre de motivation

Attention ne confondez surtout pas les termes retravailler et tricher ! Ils n’ont absolument rien en commun. Retravailler un CV signifie adapter le contenu en fonction des attentes du recruteur afin de lui faire gagner du temps pour se concentrer totalement sur votre candidature. On évitera ainsi de mentionner les expériences effectuées en dehors de votre domaine de compétence. Sachez que la majorité des responsables des ressources humaines n’en peuvent plus de toutes ces références aux jobs d’étudiants !

Votre attention doit également se porter sur la lettre de motivation. Évitez de vous inspirer des modèles tout prêts que l’on trouve sur le web. Le recruteur le remarquera immédiatement et cela nuira à votre dossier. De plus, chaque lettre doit être personnalisée en fonction de l’offre à laquelle vous postulez. Expliquez pourquoi le poste proposé vous motive et pourquoi vous présentez les qualités idéales pour l’obtenir. N’évoquez vos intentions que si elles correspondent effectivement à la réalité de vos sentiments. Abstenez-vous d’en parler si ce n’est pas le cas. Enfin, un nombre encore trop conséquent de lettres avec des étourderies (fautes de grammaire, d’orthographe et même parfois des phrases incompréhensibles !) arrivent sur le bureau des recruteurs. Pour ne pas tomber dans ce piège grossier et rédhibitoire pour votre candidature, Relisez-vous (ou faites-vous relire par un tiers) plusieurs fois !

Reconnaître les annonces auxquelles vous ne devez pas postuler

Même s’il serait particulièrement délicat de définir une règle générale à suivre dans tous les cas, il faut malgré tout bien reconnaître que certains critères sont plus déterminants que les autres. C’est par exemple le cas d’un niveau exigé en langue ou sur le fait de posséder un véhicule pour se déplacer plus aisément. Pourtant le plus important d’entre eux reste certainement le niveau d’expérience. À chaque qu’il sera mentionné dans une annonce, vous pourrez être certain que le recruteur ne transigera pas sur ce point.

Apprenez également à reconnaître les annonces mal rédigées ou laissant entrevoir une certaine désorganisation. Vous fuirez ainsi les offres dans lesquelles de très nombreuses missions (souvent sans rapport entre elles) sont détaillées. Dans ce cas, il est fortement possible que le poste soit mal défini en interne ou qu’il soit nouveau suite à une réorganisation de services. En postulant, vous prendriez donc le risque de remplacer l’ancien occupant du poste qui peut l’avoir quitté justement parce qu’il en avait assez d’être le couteau suisse ! Préférez prendre contact directement avec l’entreprise afin d’essayer d’en savoir plus.