thumbnail

La SFAM est une société d’assurances affinitaires en pleine croissance grâce à l’essor des ventes des objets connectés, des smartphones et du multimédia. Pour satisfaire sa clientèle grandissante, la SFAM recrute de nombreux profils, notamment des téléconseillers. Nous faisons le point sur ce métier et sur ses méthodes de recrutement.

Qui est la Sfam ?

Créée en 1999, la Société Française d’Assurances Multirisques ou SFAM est une compagnie d’assurance affinitaire qui est spécialisée dans le multimédia, la téléphonie et les objets connectés. La SFAM est la première entreprise française à avoir proposé sur le marché une assurance tous risque garantissant le vol, la perte, l’oxydation et la casse d’un objet. La société dispose d’un réseau de 2500 distributeurs et a créé un partenariat avec le groupe FNAC-Darty. Elle envisage actuellement d’étendre ses prestations au niveau européen, où elle est déjà présente en Belgique, en Espagne et en Suisse. La SFAM s’est implantée sur trois sites en France : Romans-sur-Isère, Paris et Roanne, où sont répartis prés de 1400 collaborateurs. En 2018, la SFAM a été élue à la première place du classement HappyAtWork dans la catégorie des entreprises de 500 à 999 salariés. En raison de sa croissance exceptionnelle, la SFAM propose de nombreux postes de téléconseillers en CDI. Pour en savoir plus, consultez le site SFAM jobs.

Qu’est-ce qu’un téléconseiller et comment le devenir ?

Un téléconseiller est le premier représentant d’une société auprès des clients. Son savoir-faire et sa formation sont donc des éléments cruciaux pour la réputation de l’entreprise. En effet, le rôle d’un téléconseiller est d’assurer le standard téléphonique du service clients, c’est-à-dire de trouver une solution adaptée à chaque client. Un téléconseiller doit faire preuve d’un grand sens du contact, de beaucoup de diplomatie et d’une certaine réactivité d’analyse face à chaque situation. Il n’existe aucune formation spécifique pour ce métier, mais il est conseillé d’avoir suivi au minimum une formation de commerce ou de vente, tel qu’un bac pro Accueil Relation Clients et Usagers, un bac pro commerce ou vente, ou encore un BTS Technico-Commercial ou Management Commercial Opérationnel, ou Négociation et Digitalisation de la Relation Client… par exemple. La SFAM a également créée la « SFAM académie » qui accueille des candidats en BTS NDRC (Négociation et digitalisation de la Relation Client) au centre de formation du CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie) de la Drôme à Valence, ou au centre de formation d’Arago Saint-Anne à Roanne, pendant deux ans en alternance. La SFAM propose également une formation Bachelor Commercial sur 18 mois au centre de formation Maestris à Valence. Les candidats diplômés de ces formations pourront prétendre à un contrat en CDI au sein de la SFAM.

Comment postuler à un poste de téléconseiller à la SFAM ?

Pour postuler à un poste de téléconseiller, il vous suffit de déposer votre candidature spontanée chez la SFAM. La société d’assurances dispose d’un espace recrutement sur son site où il est possible de consulter les emplois offres SFAM vacants et de déposer une candidature. La première étape consiste à sélectionner le métier et le site géographique. Tout le descriptif du poste à pouvoir : profil requis, rémunération… est mentionné. Une fois que vous avez cliqué sur Postuler, vous devrez renseigner votre nom, prénom, ainsi que votre numéro de téléphone et votre adresse mail. Joignez, ensuite, votre lettre de motivation et votre curriculum vitae. Vous recevrez un mail de conformation de votre candidature. Si vous êtes retenu par la SFAM à Romans, vous suivrez une session d’intégration, pendant deux semaines, où vous serez formé à l’accueil du client, à la règlementation et aux différentes offres que propose la SFAM. Puis, vous serez accompagné par un superviseur et « coachs performance » afin de maîtriser parfaitement votre poste de téléconseiller. En revanche, si vous n’avez obtenu aucune réponse de la SFAM dans les 4 semaines après avoir déposé votre candidature, c’est que celle-ci n’a pas été retenue.